Du racisme biologique au racisme culturel !
Dés le 18eme siècle, on établissait la théorie des races pour comprendre scientifiquement la diversité des hommes. On mesurait les cranes, fronts, nez et sur un tableau scientifique on hiérarchisait les races. Cette théorie légalisait la supériorité de la race européenne et justifiait l’esclavage, la colonisation.

Ce racisme biologique va basculer au 20eme siècle vers le racisme culturel.

On nous fait entendre ou sous-entendre qu’il existe une culture supérieure et une culture inferieure.

La seconde ne peut s’exprimer publiquement dans la sphère de la première sous prétexte qu’elle lui serait nuisible, risquerait de la modifier, l’altérer, la polluer.

Au nom de notre identité culturelle nationale, on doit lutter contre cette invasion culturelle barbare pas adaptée à la nôtre.

Les termes employés dans les théorie des différences biologiques des races sont assez similaires de ceux utilisés dans le racisme culturel.

Le racisme culturel alimente les mêmes craintes, méfiances, et rejets que le racisme biologique sans nous donner conscience qu’il s’agit de racisme.

Malgré le fait que le peuple est de nos jours habitué à la mixité ethnique, culturelle, artistique, religieuse, sociale, … les partis politiques de notre pays , pas seulement d’extrême-droite mais de tous les bords, droite et gauche confondu rejettent le multiculturalisme et entretiennent le racisme culturel.

Le Parti de la Banlieue est le premier parti politique en France à porter la question du multiculturalisme.

Nous observons que les « grands » médias associés à la classe politique dans son ensemble, préfèrent occulter cette innovation politique française qui dérange, et bras dessus, bras dessous, font front contre cette pollution culturelle qu’ils ne peuvent respirer !